Toi, moi, nous...et les autres!!!

23 juillet 2021

Diner tout en fraîcheur !!!

Ce soir nous recevons une amie Josiane, nous nous connaisonns en fait depuis deux ans environ, nous nous fréquentons peu, mais chaque fois nos échanges sont riches et amicaux. Je l'apprécie beaucoup, elle est très cultivée, gentille et fort agréable, donc ce soir un joli moment nous attend et j'en suis fort aise.

J'ai pour cette occasion et surtout, à cause ou grâce  à la météo très "caliente", prévu de servir après un apéro léger au breuvage chantant pétillant, oui une belle coupette de champagne et quelques amuse bouches tout en légeèreté, un menu qui le sera également.

mon dîner se composera :

soupe de melon /pastèque / féta

tartare aux deux saumons sur tartelette de tuc

Tzatziki

fromages

panna cotta 

Pasteïs de nata

 

Je me régale par avance de cette soirée.

 

 

 

Posté par Esterina à 13:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]


13 juillet 2021

Acupuncture

Voilà maintenant plusieurs années que je souffre d'un mal récurrent au niveau du genou, artrhose et  autres joyeusetés liées à une jeunesse déclinante, mais je sais aussi que cela n'est pas uniquement du à cela mais à une chute.

Hier mon kiné étant absent, j'expose à sa remplaçante le mal qui est le mien et remonte ainsi à la génèse de l'histoire, elle au moins m'écoute et m'entend, s'en  suit une palapation de l'extérieur du genou et d'un certain méridien hyper douloureux ...bref je suis ressortie et là, miracle je ne boitille plus et surtout je ne souffre plus. Au fil de la conversation je lui fait part de mon sentiment d'exaspération et lui dis que je suis prête à consulter un marabout, faire des incantations bref à tout pour ne plus avoir mal et retrouver mon indépendance.

Je lui demande son avis quant  à l'acupuncture, serait ce une hérésie ou bien peut être un bienfait. Et là, elle me dit pratiquer également la médecine chinoise et que cela pourrait sans aucun doute me soulager. Je prends sa carte et rentrée chez moi je prends rendez vous. Comme dirait l'autre lol " jusqu'ici tout va bien ".

Hélas, il faut encore attendre le début du mois d'août, j'espère que d'ici là je ne souffrirais de nouveau car je sais d'expérience que cela est prégnant et récidivant. je croise les doigts.

Posté par Esterina à 17:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2021

37 DEGRES

Afficher l’image sourceEst la température sur ma terrasse , inutile de dire que bien que le confinement soit terminé, nous restons tout de même à l'intérieur où nous avons l'impression d'être un peu plus au frais.

En fait nous nous plaignons tout le temps, il pleut on râle, il fait froid idem, là le beau temps s'installe encore pour quelques jours avant les orages, et bien cela ne va pas encore ....le ciel est d'un bleu magnifique, pas une nébulosité, rien que le ciel en monochrome et bien boudy qu'il fait chaud.

Demain, rendez vous sur La Rochelle où nous allons visiter un logement pour ma petite fille pour la rentrée prochaine, j'espère vivement que si ce logement est aussi bien que son annonnce, que le dossier de ma petite fille sera retenu.

Ce serait génial nous serions à environs 50 minutes à 1 heure de voiture trois fois rien ce qui nous permettrait de nous voir un peu plus souvent. Elle échaffaude déjà des plans sur la comète, je l'écoute, je suis aussi enthousiaste qu'elle tout en lui rappelant que rien n'est joué et qu'il faut attendre. La patience n'est pas mon fort, mais là pas d'autre choix que celui ci...tout se fera ...il faut juste laisser le temps au temps.

 

Sinon ma cadette est passée ce matin, un bonjour, une bise sans me regarder, son compagnon tout sourire, formidable, j'offre un café, pas pour moi me dit elle, fort bien , un thé peut être, non nous ne restons pas, nous filons au marché , nous venions te déposer 10 oeufs. Merci dis-je,  puis la conversation s'est engagée sur les travaux, les devis pas encore arrivés pour leur maison et l'atmosphère s'est un peu détendue...quoique !!! 

bref, j'ai réitéré mon invitation pour dimanche prochain car fête des pères... la réponse oui, ok donc vers midi ce sera parfait.

La dessus, bon bah on file, merci pour le café, moi merci pour les oeufs et donc à la semaine prochaine.

La porte fermée je dis à mon mari, tu vois , je crois que maintenant, sa façon d'être  avec moi me touche de moins en moins, je trouve juste cela dommage, infantile et grotesque. J'ai compris avec le temps que ce soit pour elle, pour moi ou pour d'autre, on ne change jamais les rayures du zèbre donc à défaut de faire sans, je ferai autant que faire ce peut avec....

Posté par Esterina à 15:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]

06 juin 2021

ERGO PHOBIE

C'est quoi t;est ce ? et bien aux dires de ma fille c'est ce dont elle souffrirait. Je développe, après une période de quelques mois de chômage,en compétition avec 10 autres candidats, elle décroche le job, les deux mois d'essai passés CDI,super me dis-je la voilà sortie de l'ornière ...

La semaine dernière elle m'annonce qu'elle ne va pas fort, qu'elle a des angoisses, qu'elle part travailler la boule au ventre, qu'elle part tôt, qu'elle a 40 minutes de bagnole, etc....je lui remonte le moral tant bien que mal, surtout mal puisque à  mes arguments font un sacré flop. 

C'est à ce moment là, qu'elle me dit souffrir vraissemblablement d'ergo phobie, non non ce n'est pas la peur des araignées, ni de la foule mais du travail vivivi, alors là, je vous avoue que je me mords l'intérieur des joues pour ne pas rire, je fais un trait d'humour en disant que ce doit être une maladie pour les riches et uniquement pour eux. Car la plupart des gens doivent travailler pour subvenir à leur besoins quels qu'ls soient. Que je sache elle n'a subi aucun harcèlement et qu'à ses dires son employeur serait satisfait donc faut arrêter de ce faire des noeux aux cerveau.

Décidément je ne comprends rien, le mal être, le besoin d'avoir du temps pour soi, d'exister autrement que par le travail, certes je veux et peux entendre cela .J'argumente à nouveau, laisse toi le temps de t'adapter, les angoisses c'est normal au début, le stress peut être positif, qu'il faut voir ce que ce nouveau travail va  t'apporter ...autonomie financière, faire des projets et les réaliser....

Conséquence à bout d'arguments, j'ai fini par dire : de deux choses l'une soit elle prenait sur elle avec l'aide d'un psy afin de gérer au mieux ce stress, soit elle revoyait ses désirs fortement à la baisse, l'argent est le nerf de la guerre sans argent on ne fait rien, vivre d'amour et d'eau fraîch youpi , mazeltov, hélas le côté romantique de l'affaire est vite oublié lorsqu'il y a pas de foin aux rateliers et bien les cheveaux se battent.

Elle me raccroche au nez et depuis plus silence radio....grrrrrrr rappelez moi son âge ? oui oui 41 ans re grrrrr

 

Posté par Esterina à 18:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 avril 2021

Chronique de la vie conjugale.

 

Il y a bien longtemps que je n'ai pas eu recours à cette rubrique, oui je m'amuse ou je m'énerve c'est selon, des réactions, des habitudes de mon époux ou des miennes.

Bref, il est vrai qu'en vieillissant nous sommes devenus des bobolas ou des tamalous, pour autant il faut faire avec puisque nous ne pouvons faire sans. Tout cela pour dire que mon époux qui est le meilleur des hommes, n'est pas forcément aidant lorsque j'ai justement bobola. Je souffre depuis quelques années, déjà, de vertiges vestibulaires, entre autres maux, dans ces cas là, je prends du tanganil, si les vertiges sont trop violents et bien je me couche et j'attends que cela se passe. Mon époux ne sachant que faire ne cesse de me dire :

- y a marre quand même faudrait faire quelque chose !!!

- ce à quoi je ne réponds plus, sachant primo qu'il n'y a pas grand chose à faire, si ce n'est attendre que la crise passe;

deuxio et bien si il y a quelque chose à faire ...qu'il le fasse.

Vous dire à quel point je trouve cela exaspérant que ce soit, pour ce genre de souci ou pour d'autres problèmes, son absence de prise de décisison m'exaspère et m'a toujours exaspérée. 

Lorsque je lui fais remarquer...là la mauvaise foi masculine s'enclanche et la réponse est 

- si je fais ou dis quelque chose cela ne te plaira pas, alors ...facile non !!!

A croire que je suis un dragon, je trouve que de ne pas se mouiller est, en effet, très confortable, comme çà si je me suis trompée et bien je n'aurai qu'à m'en prendre à moi même, ah la lâcheté des homme parfois est déconcertante.

C'est pourquoi avec le temps, pour beaucoup de choses sachant qu'il y a des guerres perdues d'avance, je fais et advienne que pourra.

Posté par Esterina à 17:10 - Commentaires [7] - Permalien [#]


27 mars 2021

Coup de gueule et Vaccin.

J'en ai assez de toutes ces tergiversations, des mesurettes de ces décideurs qui n'en sont pas vraiment etc.

Je suis vaccinée depuis le 10 mars et comme dirait Maitre Gims jusqu'ici tout va bien lol. J'espère vraiment que l'on sortira vite très vite de cette pandémie un an que cela dure, perdure et on ne voit pas réellement le bout du tunnel. Les espoirs sont fondés avec les vaccins si tout le monde joue le jeu...encore faudrait il qu'il y ait les doses nécessaires. 

Etant grand mère, je plains bien évidemment les jeunes qui depuis une année ont leur vie entre parenthèses et cela est déplorable à tous points de vue. Même si certains disent y a pire, bah non. Mais que dire des séniors, des vieux dont je suis puisque 69 ans, nous qui avons un pied dans la tombe et l'autre sur une peau de banane...

Je suis d'un naturel casanier, pour autant, j'aime vivre recevoir allez au ciné au théâtre, sortir visiter, voyager etc..Je ne voyais pas ma retraite ainsi, assignée à résidence parce que les autorités " dites compétentes" en ont décidé ainsi puisque depuis des années ils privilégient la rentabilité et ont sacrifié, massacré notre système de santé qui fut un temps un modèle envié par tous.

Lundi j'ai rendez vous avec mon gastro en vue d'une coloscopie et bien hier sa secrétaire m'a informée que ce rendez vous se ferait en visio et qu'au terme de celui ci le gastro jugerait de l'opportunité de cet examen...qu'en est il de la prévention 18 mois pour un rendez vous et là peut être bin que oui peut être bin que non...donc à suivre nous ne mourrons sans doute pas du covid youpi mais d'un cancer diagnostiqué tardivement peut être...

voilà c'était on coup de gueule d'aujourd'hui.

Posté par Esterina à 10:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 février 2021

Chansons napolitaines

Lorsque j'étais enfant nous écoutions, mes parents surtout, des chansons napolitaines, des chanteurs à voix en étaient toute l'expression, des jeunes comme Robertino, moins connu que Luciano Pavorotti ou Luciano Tajoli et aujourd'hui Andréa Bocelli.

 

De temps à autres j'aime encore écouter ces vieilles chansons qui m'ont permis souvent de m'évader et qui aujourd'hui me replongent dans l'enfance, dans ces vacances dans le sud de l'Italie, Naples, Rome et Colfélice le village de mon père. Une célèbre tarantelle un tube inoxydable FUNICULI FUNICULA est incontournable. 

 

Ou encore cette magnifique ritournelle de 1898 qui a fait le tour du monde, oui, O sole mio et que l'on doit au poète napolitain Giovanni Capurro.

Posté par Esterina à 16:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 février 2021

Bobonne

Pourquoi ce titre et bien j'ai la triste impression de n'être que cela. Suite à mon opération de la hanche je suis un peu plus sédentaire, le premier confinement n'a rien arrangé et maintenant ce couvre feu. Tout cela pour dire que je déplore cela, je suis devenue une femme au foyer, ce que j'ai toujours détesté et que, jusqu'à très peu, je n'étais pas.

J'ai toujours eu une vie active, j'ai travaillé pendant 43 ans, j'ai toujours milité, je me suis occupée de mes enfants, de mes petits enfants pendant les vacances et surtout lorsque mes filles ont divorcé, mon époux et moi avons été des parents attentifs et présents.

Puis l'heure de la retraite a sonné, un nouveau départ, nous avons opté pour un changement de région, où le climat se voudrait plus clément et comme diriait l'autre jusqu'ici tout va bien. Sauf que j'ai beau essayé et ce depuis quelques années je n'y trouve pas mon compte.

Disons que les quatre à cinq premières années de cette nouvelle vie, je me baladais beaucoup, je prenais des cours de peinture et de modelage, je donnais des cours de français aux migrants etc...puis ma santé s'est dégradée oh rien de grave, une mécanique qui s'use et qui me rend moins encline aux déplacements, ma curiosité s'est également émoussée ainsi que le goût des autres, le partage, souvent à sens unique ne me satisfait.

Puis la covid, la pandémie et tout ce qui hélas l'accompagne , donc force est de constater que mon seul moyen d'évasion reste la lecture puisque les voyages ne sont plus de mise. J'adore lire heureusement.

Mes journées ressemblent à celles de la veille et seront identiques à celles du lendemain , je me lève, je fais un peu de ménage, je cuisine, nous déjeunons, si mon époux est là, car si le vent souffle et que la marée est bonne vive le char à voile, puis les après midi se partagent entre la télé, la lecture etc. Ah mais oui je sors, bien évidemment pour faire les courses, bobonne je vous dis. A croire que E. L d'ailleurs son slogan " la belle vie" est devenu mon amant, ma sortie hebdomadaire c'est affligeant.

Afficher l’image source

Je sors peu, le temps, l'hiver, la pluie tout est prétexte à ce que je m'assigne à résidence, pourquoi sans doute que je ne m'efforce plus à faire semblant, je n'ai pas trouvé dans les relations que j'aime à appeler "courtoises" ce qui pourrait nourrir de nouvelles et bien réelles amitiés, le factice m'ennuie.

Je regrette souvent ma venue en province, certes la proximité de la mer est chouette, alors vivement le printemps, que la covid ne soit plus qu'un mauvais souvenir et qu'une vie plus normale reprenne, que bobonne sorte de sa tanière.

Posté par Esterina à 16:35 - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 décembre 2020

Anniversaire

Le 24 décembre c'est le réveillon de Noël, pour moi c'est surtout mon anniversaire 69 ans !!! bon sang que le temps passe. Certes c'est pas drôle de vieillir, mais c'est le seul moyen de vivre longtemps, alors ne nous plaignons pas. Mais tout de même si je regarde dans le rétroviseur je m'aperçois que le temps où je chantais "Petit papa Noêl" de Tino ROSSi est à des années lumières.

Pour cette soirée du 24 et pour le jour de Noël, tout est prévu, j'entends par là les menus, les vins, toujours avec modération, les décors pour la table etc.

Dès demain je me mets aux fourneaux pour préparer un pâté de carnard, ainsi que différents feuilletés pour les amuses bouches, ces derniers seront congélés et hop quelques minutes au four le jour J.

Hier je me suis amusée à élaborer les menus, la caligraphie, le fond et j'ai essayé de trouver une façon originale pour indiquer les mets, contente de moi, ils sont imprimés, enrubanés et prêts à trôner sur la table avant d'être lus.

Voilà, il me tarde d'y être car je retrouverai mes enfants et çà c'est ma plus grande joie.

Joyeux Noêl et à bientôt.

Afficher l’image sourceAfficher l’image source

Posté par Esterina à 12:56 - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 décembre 2020

Chanteuses

Hier nous apprenions le décès de la chanteuse Anne Sylvestre, chanteuse engagée mais ma préférence a toujours été pour Anne Vanderlove une autre chanteuse que j'aimais beaucoup et qui lorsque j'étais adolescente et très romantique me berçait de sa voix douce et mélodieuse, elle était surnommée la Joan Baez française .

A cette époque, j'allais parfois à Bobino où elle se produisait, j' y ai vu également Georges Chelon, Maurice Fanon ... Mon coeur balançait entre ces chanteurs à textes et les yéyés qui eux m'électrisaient et mes déchainaient...Nous sommes en 1967 un an plus tard, je découvrais les boîtes de nuit, St germain des prés, le Tabou, le bar de l'Echaudée qui n'existait plus aujourd'hui...

Bref tout un pan de vie !!!

Posté par Esterina à 17:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]