Hier j'ai fait quelques boutiques en compagnie de ma fille et de ma petite fille, shopping sympa !! je me suis achetée deux robes dont je n'avais nullement besoin, oui je suis dans l'achat compulsif, entendez par là que je compense...je me fais plaisir ....sur l'instant en tout cas.

Mon époux était parti depuis le matin, repas de fin de saison pour l'activité sportive qu'il pratique, j'étais conviée, mais aucune envie de me retrouver avec des personnes dont j'ignore tout et que je suis supposée voir une fois l'an...aucun intérêt pour moi... Bref le soir "fête de la musique" dans ma ville et bien j'y suis allée seule après une phrase maladroite dite sur un ton sois disant désobligeant...donc seule, j'écoute et je ne profite pas de cette fête. L'humeur est toujours la même aujourd'hui et oui l'homme de la maison est très rancunier ...

Je m'occupe et j'entreprends de donner une nouvelle disposition de mon espace à moi, bureau/atelier conséquence "rangement" et j'ai trouvé quelques papiers d'un atelier effectué en octobre 2014 sur la visualisation du bien être. Et bien force est de constater, que tout ce que j'ai écrit et dont je me sentais fière à l'issue de cet atelier, je ne l'applique pas le trois quart du temps grrrrr, vite une une piqûre de rappel... 

Pour autant certaines choses sont réelles ...

- Je suis une femme plus détendue, (même pas en rêve) moins dans l'affect ( c'est pas moi), me laissant moins guider par les émotions négatives (que nenni).

- Je suis sereine, je m'accepte telle que je suis, (oui la plupart du temps),

- J'assume cette liberté d'être, je fais ce que j'ai envie de faire en conscience, ce que je fais et même si la morale le réprouve, c'est que j'en ressens le besoin et que c'est bon pour moi (OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII)

- Tout ce que je fais c'est pour mon bien être, mon individualité et contre personne, je suis devenue cette femme libre (OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII)

- Je suis libérée de mes complexes, (pas tous), j'ai lâché prise (si on veut, y a des guerres que l'on sait perdues d'avance, alors je ne gâche plus mon énergie), je puise cette force dans l'inertie et la douceur de mon être et je porte en moi cette sérénité et elle se voit...( bah là y a encore un peu de boulot, mais je m'y attèle).

En réalité, il existe deux sortes de vie, celle que les gens croient que vous menez....et l'autre.