J'ai lu (entre autre) dernièrement ce petit livre de Lamia Berrada-Berca, qui ne m'a pas laissée indifférente, il est réaliste, pudique, sensible, précis et dévoile au fur et mesure des pages comment une jeune femme s'éveille et prend conscience de son enfermement. Il remet en cause les principes mêmes de son éducation et de sa vie face à la religion. Puis un jour au détour de son chemin habituel, son regard est attiré par une robe rouge... cette robe incandescente trône dans une boutique du quartier où elle réside.... elle rentre chez elle et là, sur le paillasson de son voisin un livre de Kant ...elle le dérobe !!!!! 

Voici quelques phrases relevées ici ou là et qui m'ont particulièrement touchée et remuée...

Voir sans être vu, absence de soi et des autres, la burqua ce voile épais couvrant le corps de mille et une femmes est il rempart ou prison??? 

"Elle est heureuse, son mari ne la bat pas ! il se contente juste de faire comme si elle n'existait pas...elle est programmée pour entretenir leur hygiène et leur bonheur à tous"

"Une robe est une forme d'idée, une façon de d'exprimer sa liberté à même le corps : voilà ce que cette robe au tissu si différent du gros drap grossier de tergal qui l'enveloppe habituellement incarne aux yeux de la jeune femme...

Mais encore faut il la porter....la liberté ne se range pas au placard, elle s'affiche....

ce petit livre est un pur joyau et mérite vraiment d'être lu !!!!